ANALYSIS MENTOR
Guy Moreno
« Une Vision Clinique du monde des Humains et de L’entreprise »
Le MANAGER EFFICACE-EQUATION PERSONNELLE PLURIELLE

Depuis plus d’une trentaine d’années à peu près, sous la pression conjuguée et simultanée,[- de la disparition, plus ou moins bien vécue et assumée par les humains que nous sommes, des frontières archaïques (limites territoriales physique et géographique des pays), au profit d’une invasion intrusivedans nos vies d’une circulation des flux humains et matériels et financiers qui a transformé le monde en un « IMMENSE PAYS et/ou COSMOS », - de l’évolution et la révolution des mœurs sociales et sociétales, - de toutes les formes de progrès et d’ inventions qui ont émaillés les sciences de toute nature et tout genre, - et en même tempsde la naissance et miseen œuvre, en s’appuyant sur des procédés de développement techniques et technologiques industriels inventifs et performants, de structureset infrastructures de systèmes industriels touchant tous les tous les domaines et sphères de l’INDUSTRIE artisanale, lourde, moyenne, légère, - D’une volonté sans répit d’une mise à disposition et au service de l’HOMMEde moyens, outils, méthodes, structures d’éducation, de formation, d’instruction pédagogiques de plus en plus sophistiqués, pour le développement des Savoirs et Savoirs Faires toute sa vie durant…] nous sommes passés d’un mode de fonctionnement ou l’autorité hiérarchique d’origine » parentale et institutionnelle »  s’imposait naturellement à nous, où elle s’imposait de fait, et naturellement à nos  générations  de l’époque, à un autre mode qui est celui d’une AUTORITE plus centrée sur la seule et vraie dimension humaine du Père, Patron, Chef, Responsable, à savoir une Autorité reconnue par les autres, s’appuyant la Communication, l’Acceptation de règles partagées, un Sens incarné de l’esprit de concertation  et de responsabilisation… ou la Motivation  des équipes et équipiers et « Le Pourquoi et Comment s’engager et s’investir ? »  SONT le Sel du management…et du Manager Moderne.

C’est en conséquence un niveau de dragée haute… et une transition à réussir, et un profond et fort sujet de préoccupation, quasi obsessionnel de la plupart de ceux qui prétendent à cette charge/fonction, si l’on se réfère à cette logorrhée intellectuelle et cette profusion de livres savants.

Lorsque nous parvenons à ce niveau de responsabilité, quel que soit le moment de notre vie, les circonstances à partir desquelles cela advient, et quels que soient les évènements qui le favorisent et/ou le permettent, ce moment constitue toujours un évènement important de notre vie professionnelle, car il nous met sur un palier qui nous fait sortir du statut de simple sujet exécutant/opérateur à celui de « Guide », celui qui montre la direction, qui accompagne, qui entraîne, qui écoute les talents pour les faire émerger, qui suscite des vocations, qui aime donner et partager, qui donne l’exemple, fait grandir et pérenne son système…Le changement de costume et de stature est significatif et multiple

Il s’exprime à différents degrés, depuis le statut et la dimension humaine come décrit ci-avant, celui de passer du stade responsable de lui seul, à celui de l’être à la fois de lui et des autres, de leur opérationnalité et fonctionnalité,, d’avoir un autre regard et une Vision élargie, passer de l’exercice de spécialiste et/ou d’expert métier qui exécute à celui qui fait faire…et apprend à faire faire en déléguant et se désappropriant de son « faire ».

Pour réussir dans  cette nouvelle dimension, il faut au prétendant qu’il  passe par un examen de conscience sur sa personne « Approchant le Connais-toi Toi-même », puis s’interrogeant nécessairement sur ses désirs, motivations, compétences spécialement « Humaines » plus que celles de son métier antérieur … En fait, recentrer son identité  et s’incarner dans sa position de MANAGER .

Si l’on regarde sémantiquement cette dimension : Management signifie ( malgré sa connotation anglo-saxonne) étymologiquement (origine latine) « avoir en main, Conduire, Piloter, guider…. ». Le Manager est celui qui doit et se doit d’obtenir des résultats pour son Entreprise et ses clients, en travaillant avec des personnes et en optimisant l’ensemble des ressources qui sont mises à sa disposition. Il est garant de la performance de son unité soit la valeur ajoutée créée par celle-ci en conformité avec les objectifs définis et négociés.

Trois dimensions complémentaires sont investies  au croisement desquelles se trouve la performance et font partie de la mission de ce Manager de proximité. Et dont on peut dire qu’elles sont incontournables : 1) - Garantir la satisfaction des clients, 2) - Animer et Gérer son unité, 3) - Faire progresser la performance.
Ainsi 3 missions importantes se dégagent : 1 – Manager les activités (processus/activités/systèmes), soit « Piloter » :a)-Ecouter les clients, b) - Gérer l’adéquation charges/ressources, c) - Planifier, Contrôler, Effectuer les choix techniques, d) - Innover, Piloter les processus.]
2   -  Manager les individus, les équipes : [ a)- Mobiliser, Motiver l’équipe, b) - Susciter l’engagement, l’implication, l’investissement des collaborateurs, c) - Développer les compétences, plan de formation, évaluation, entretien annuel de progrès, rémunération stimulante, gestion de carrière, d) - Gérer le personnel, recrutement, intégration, fidélisation, e) - Fédérer les énergies.]

3 -  Manager les transformations, les priorités stratégiques, les projets : [ a) - Déployer la stratégie de direction et de reporting : objectifs, projets, chantiers, b) - Adapter l’activité et les ressources en fonction des changements, c) - Animer modes et méthodes de progrès continu.]

A ces 3 dimensions  en UN correspondent 3 états et qualités  en UN à mettre en œuvre dans l’exercice de sa mission et ses rôles ; - 1/ - Le Manager Spécialiste : expert technique dans son domaine d’action et d’interventioncentré sur son métier. - 2/ - Le Manager Gestionnaire soucieux de la bonne mise en œuvre de l’activité, il est attentifaux hommes… Bon manager du quotidien, - 3/ - Le Manager Leader porteur d’une vision, rallie les personnes à cette ambition, les mobilise pour la réalisation.

A ce niveau, 3 compétences clés  appartiennent et/ou sont incarnées par le Manager ; [ 1/ --  Mobiliser l’équipe, la fédérer autour d’une ambition, d’un objectif de performance, orienter, donner du feedback, reconnaître les réalisations… Pour ce faire les qualités associées sont l’écoute active et le sens pédagogique pour éduquer  son équipe à devenir autonome et responsable d’elle et par elle… 2/  --  Mettre en œuvre les activités nécessaires pour Atteindre la performance attendue… Répartir et distribuer le travail, organiser, déléguer, contrôler, rectifier, superviser, se doter d’outils de pilotage : les qualité associées à ce titre sont un bon discernement, la mobilité intellectuelle, la confiance en soi, le sens de la responsabilité et de son engagement, l’esprit de décision… 3/  -- Développer l’autonomie professionnelle des personnes et  de l’équipe ; créer, animer,  l’équipe, favoriser la coopération, l’entraide, le partage, utiliser et développer les compétences ce qui implique les qualités associées de  sens de l’action, de faire naître l’initiative, la prise de risque, une bonne stabilité émotionnelle pour entretenir l’optimisme et la lucidité…]

Le monde d’aujourd’hui, mais c’était le cas déjà les générations de managers précédentes qui elles le faisaient plus d’instinct, nous confronte à un autre environnement celui de la mondialisation de l’économie et du travail qui bouleverse les équilibres stratégiques traditionnels et qui implique une exigence de compétences plus humaines que seulement techniques. L’environnement travail a considérablement évolué et on demande aux acteurs de l’Entreprise de s’investir  et s’impliquer autrement et mieux que le souci de « présentéisme ». On fait plus appel à ce degré de responsabilité individuelle et collective qui rend l’Homme autonome et acteur investi. Bien entendu, ils attendent plus de leur Manager car le ressort de leur action est de l’ordre de la Motivation, et en conséquence elle se doit d’être portée par le plus haut niveau .

Donc devenir ou être ou prétendre à cette Fonction, ne peut pas être seulement le caprice d’une ambition d’obtention d’un « statut social »(comme une décoration), c’est prendre une nouvelle dimension, ce qui nécessite un autre regard sur l’art et la manière d’acter, de procéder, d’agir, de se conduire et se comporter….

Ainsi nous pensons que pour obtenir un niveau toujours plus élevé de performance, nous devons manager en orientant nos collaborateurs sur le » quoi faire ? » et le » Comment faire ? » ce qui est de l’ordre de l’action et de la gestion du Faire Immédiat, alors que conduire, guider, animer, mener des hommes est d’une AUTRE NATURE…

En effet nous devons nous éduquer à faire émerger l’ENERGIE DU SENS MANAGERIAL et porter notre action managériale sur le « Pourquoi Faire ? » et «  dans quel but faire et faire faire ? » ce qui est de l’ordre du SENS de l’action, de la VISION, des VALEURS et de la CULTURE d’ENTREPRISE.

Ainsi, le leadership, le management est un état d’esprit, une ATTITUDE, une POSTURE PERSONNELLE vis-à-vis de Soi et des Autres, du Monde et de l’art d’entreprendre. La direction des hommes et des équipes s’appuie plus sur la CONFIANCE PARTAGEE.. (écrit par Guy MORENO- Clinicien d’Entreprise)

Catégorie : Reflexion édité le 03 Mar 2015 à 15h28.
Pas de commentaire.
Ajouter un commentaire





Je confirme ne pas être un robot

2013 - Analysis Mentor - Guy Moreno - contact - site développé par Gamezity Dev - Créer une entreprise